16 juil. 2017

Bullet Journal | Bilan de 6 mois

Bullet Journal : Bilan 6 mois


Le Bullet Journal, ou ce système super en vogue pour réapprendre à être organisé(e). Initialement créé par l'américain Ryder Caroll, il a pris de l'ampleur depuis quelques années et maintenant, il est le chouchou de beaucoup. Personnalisable à loisir, les possibilités sont infinies et propres à leurs propriétaires, le rendant unique. J'ai moi-même adopté ce système depuis maintenant 6 mois, parlons de mon expérience.

 Les Bases | Pourquoi débuter un Bullet Journal

Je suis une personne naturellement désorganisée, tout en ayant un million de projets en tête. J'adore écrire, je collectionne un grand nombre de carnets à moitié entamés chez moi et je n'ai jamais le coeur à les jeter car ils sont tous sentimentaux. J'ai toujours aimé remplir mes agendas à l'école mais je me sentais frustrée par les cases journalières trop petites, et le manque de pages blanches pour laisser libre cours à mon imagination. Du coup, je dessinais dans les cases libres, celles des week-ends par exemple (car à l'époque il ne se passait jamais rien).

Je me suis donc renseignée sur le bujo (abréviation de Bullet Journal), prôné par de nombreuses blogueuses, et ai donc découvert ce système très alléchant. Je vous recommande de lire le site original, et sa version française si vous êtes fâchés avec l'anglais. :) Ils vous aideront à bien saisir le concept et à éventuellement débuter ! (je ne compte pas expliciter les termes spécifiques dans cet article, car de nombreuses blogueuses ont déjà tout dit, et mieux que moi ^^).
Le concept m'a plu, pour les raisons suivantes : simple d'utilisation, personnalisable à l'infini, créatif. Je me suis dit qu'entre le blog, les études, les projets d'écriture et autres choses, être davantage organisée ne serait pas de trop, et j'ai donc tenté l'expérience.

Il faut vraiment avoir une réelle envie et utilité à adopter ce système, et non pas juste suivre une mode. Si l'on utilise à bon escient, et sans se contenter de copier les inspirations des autres alors qu'elles ne nous correspondent pas (mais que c'est joliiii), c'est un outil vraiment pratique !

Bujo - Page mensuelle Juin


Bullet Journal | Matériel

Vous pouvez débuter quand vous voulez, et avec le matériel que vous voulez. Pour ma part, j'ai juste attendu un début de mois histoire de commencer à zéro, et j'ai acheté un carnet à pages blanches chez Flying Tiger. Je ne vous le conseille définitivement pas, surtout si vous êtes une grosse maniaque comme moi et que vous éprouvez le besoin de voir tout aligné, centré, propre. Privilégiez des carreaux ou des lignes.

Mais n'importe quel carnet fait l'affaire, c'est même mieux de commencer sur un vieux truc afin de faire des expériences, tester des mises en pages jusqu'à trouver celle qui nous convient. De toute façon, le bujo se veut évolutif, vous allez tester un truc et le mois suivant, vous ne le reprendrez pas car il ne vous a pas été utile. Avec le bujo il n'y pas d'erreur ou de faux-pas : on tâtonne, on expérimente, on conserve ce qui nous plaît et nous est utile, et on vire ce qui ne sert à rien, ou on le modèle autrement.

Pour ma part, je n'ai pas fait mes tests bien longtemps avant de me lancer sur un beau carnet Leuchtturm1917. Ce carnet m'a attiré pour la qualité de son papier, son format pratique, sa reliure propre et classe, et enfin ses pages en pointillés, facilitant les pulsions créatives sans perdre de temps (et c'est clairement plus joli que des lignes ou des carreaux). Mais il a un coût : environ 15euros. Je l'ai eu à Noël, sinon j'aurais sans doute poussé mes expériences plus loin pour être sûre d'apprécier le système du Bullet Journal sur le long terme. Mais c'est un bon investissement, car il va vous durer longtemps. Avec mes mises en pages perso, je suis à juillet et je n'ai même pas utilisé la moitié du carnet.

Je me suis acheté des stylos de couleur à Hema car j'aime en mettre un peu partout dans mes carnets, mais je n'avais pas envie de dépenser mon salaire dans de la papeterie, surtout que j'en ai des tonnes chez moi et que j'étais à l'étranger. Puis mes collègues de stage m'ont offert un coffret de feutres Stabilo trop beaux et ils me suivent partout.

Bujo - Future log
Future Log avec le calendrier et les dates-clefs


Bullet Journal | Adopter le réflexe

Je ne vous cache pas qu'au début, il m'a été difficile d'être régulière. Je ne compte plus le nombre de fois où j'oubliais de le remplir et que j'écrivais les tâches après qu'elles se soient déroulées (complètement inutile quoi). Ca m'arrive encore aujourd'hui, quand je rushe dans tous les sens. Pourtant, le carnet devrait m'éviter de rusher et m'aider à aborder mes journées sereinement, mais je ne me suis pas encore approprié le réflexe bujo à 100%. J'ai mes périodes.

Idéalement, il faut se donner une soirée peinarde pour préparer son mois. Comme ça, vous rédigez la page mensuelle, insérez directement les événéments / rdv déjà planifiés, les anniversaires, que sais-je, et si vous utilisez le future log, reportez ce que vous aviez déjà inséré (je ne m'en sers au final que pour les anniversaires, je pense que pour 2018 je l'organiserai autrement car je ne le consulte jamais).

Si vous aimez décorer mais que vous n'avez pas vraiment le temps de consacrer chaque soirée à la déco de votre bujo, je vous conseille de laisser des pages vierges  ou à compléter, avec de petits espaces pour insérer des doodles au fur et à mesure de vos envies. Comme ça,  quand l'envie de gribouiller vous prend, au lieu de prendre une feuille volante, vous avez un support tout prêt. Je laisse souvent les pages de gardes mensuelles vierges et je les décore quand j'en ai envie, parfois 3 mois plus tard.

Une fois vos pages préparées (la page de garde, la mensuelle, les collections récurrentes si vous en avez, la première semaine du mois), vous êtes tranquilles ! Il faudra juste vous trouver un créneau de 10 min chaque soir ou matin pour noter les tâches et événements du jour, et ainsi être prêt pour affronter votre journée. Il est important de ne pas vouloir tout planifier en avance, et laisser la place aux imprévus, car la vie en est faite. Si vous avez des choses hebdo à noter, octroyez-vous une page " weekly log " et notez vos tâches, que vous reporterez ensuite dans vos entrées quotidiennes. Personnellement le " monthly log " me suffit :)

Bujo - Dailies et Collections
A gauche, mes idées d'articles du blog (collection), à droite mes dailies en Juin 


Bilan | 6 mois plus tard

Après m'être lancée dans le bujo en novembre 2016, mais plus sérieusement en janvier 2017, je remarque quelques changements dans mon quotidien :
- L'organisation | Je suis un peu plus organisée qu'avant, plus régulière dans mes activités, je me donne des objectifs, même s'il y a encore du boulot.
- Le moral | Ecrire mes pensées positives dans mon bujo m'aide à relativiser sur mon quotidien, et à amenuiser mes idées noires qui ont tendance à me bouffer de l'intérieur.
- La créativité | J'adore changer mes mises en page de mois en mois, de semaines en semaines, et faire des expériences. Ca m'apprend à mieux m'appliquer pour écrire.

Ce sont les trois choses qui ont vraiment changé avec l'utilisation du Bullet Journal. Je compte continuer ce système et j'espère à terme adopter pleinement le réflexe bujo, car j'ai encore du boulot. Je songe d'ailleurs à faire un bilan mensuel de mon bujo sur le blog, comme beaucoup de blogueuses le font, afin de vous montrer l'évolution de mes mises en pages, et pourquoi pas vous inspirer pour les vôtres. Afin de préparer le bilan de juillet (si je m'y tiens), voilà comment mon bujo a évolué ces six derniers mois :

1 | Les logs
Future log : Il tient sur 2 pages : à gauche, un calendrier classique avec les jours de la semaine et la légende des différentes annotations. A droite, les événements annuels plus détaillés et les anniversaires entre autres.

Monthly log : Il n'a jamais trop évolué, sauf une tentative infructueuse de noter mes événements déjà planifés dans un encadré, qui au final perdait en cohérence au fur et à mesure de son édition. Il se présente en 3 colonnes, surmontées d'un titre : à gauche les événements planifiés du mois, au milieu les dates correspondantes et les initiales des jours de la semaine, à droite les trackers journaliers (blog, réseaux sociaux, lecture, sport, pilule et conduite, anciennement révisions). Il est simple et efficace et je l'adore ainsi.

Daily log : J'avais des weeklies au tout début, en janvier, et j'ai cessé de les utiliser en février car je ne les consultais jamais. On y trouvait mon budget, la météo, les plannings de mon copain et moi entre autres, mais je ne pensais pas à tout remplir alors j'ai viré. J'utilise acutellement un mix de weeklies et dailies : mes semaines tiennent sur une seule page, mais j'écris les tâches quotidiennes au fur et à mesure. La présentation en colonne me permet un gain considérable de place, car avant j'en perdais beaucoup car les intitulés des tâches ne prenaient jamais une ligne entière.

Bujo - Dailies Janvier
Un exemple de mes dailies en janvier 2017 (stickers, couleurs, sur deux pages)

Bujo - Page de garde & monthly log
Ma page de garde très love de Février, et ma mise en page mensuelle (que j'utilise actuellement)



2 | Les collections
Au tout début, j'en utilisais plein. J'avais fait la liste de mes items Harry Potter, j'avais planifié une liste de recettes à tester, de films à voir, de livres à lire ... Que je n'ai jamais remplies. Avec le nouveau carnet, il m'a fallu un mois avant d'en réintégrer. Maintenant, j'ai des pages récurrentes chaque mois, et d'autres qui varient au fil du temps.

Les récurrentes : " les pensées positives ", que je note après la page mensuelle. Ecrire du positif chaque jour, même si c'est juste le fait d'avoir pris une douche fraîche après le boulot, m'aide à relativiser et à garder le moral. J'ai zappé en juillet car tout s'est enchaîné mais je compte conserver le " mood tracker " en forme de mandala ou de dessin, afin d'avoir un aperçu de mes humeurs quotidiennes. J'ai adoré le concept en juin et il me manque ! J'ai intégré mes objectifs mensuels en juillet et j'aimerais faire un bilan de ceux qui son atteints ou non en août, et conserver ce système. Et enfin mes entrées de journal intime, que j'écris de manière très aléatoire quand j'en ai envie ou besoin.

Les ponctuelles : tout et n'importe quoi ! En janvier j'avais mis mes idées pour le design du blog, février c'était un planning sportif, en mars mes idées pour mon roman, en avril mes comptes-rendus de voyage aux Pays-Bas, mai c'était rien du tout, juin de nouvelles idées d'articles et mes reviews de films, juillet mes objectifs mensuels, le tri de mon armoire. Tout ce dont j'ai besoin sera là. Je compte lister les écoles que j'ai démarchées pour ma recherche d'emploi, ou encore noter ce que je me suis offert en soldes. Ca permet d'avoir des souvenirs de mes activités et d'y voir plus clair dans mon budget ou autres éléments du quotidien, sans avoir peur de tout perdre en triant mes papiers.

Bujo - Collections
A gauche, mes pensées positives de mai (me semble-t-il), à droite des dailies

Bujo - Mood Mandala
A gauche, toujours les pensées positives, de juin cette fois, et à droite le fameux mood mandala


3 | La déco
Si au tout début je chargeais beaucoup en termes de décoration, que ce soit avec des stickers, des couleurs, des petites doodles par ci par là, des arabesques, de belles calligraphies, j'ai vite déchanté ! Ca me prenait un temps fou et je m'éloignais du système organisationnel de base.
Petit à petit je me suis imposée des limites, j'ai instauré mon système des pages libres pour plus tard, réduit le code couleurs mensuel à 2 ...
Pour juillet, j'ai tenté une mise en page minimaliste et je dois avouer que ça me plaît bien, moi qui ne jurais que par la couleur !

Pour ce qui est de l'écriture, j'ai passé les 6 premiers mois à écrire en petites majuscules car je trouvais ça plus clair mais ça a fini par me gonfler car je n'écris jamais comme ça autrement. En juillet j'ai donc repris mon écriture naturelle : ainsi, tout est écrit plus gros, plus lisible et ça change de style !

Bujo - Minimaliste
Ma mise en page plus minimaliste. Désolée du flou é.è


4 | Les contenus
Au début je me limitais beaucoup pour un truc super stupide : j'avais peur de manquer de pages et que mon bujo ne tienne pas l'année. Mais au pire ... On s'en fiche ! S'il faut utiliser deux carnets pour une année, ce n'est pas un drame ! J'avais tendance à tout serrer pour économiser de la place (une sale manie que j'ai attrapée à l'école avec la prise de notes, parce que moins il y a de pages à réviser, mieux c'est !), et c'était désagréable à lire. J'avais peur de faire des ratures et des fautes et je faisais tout au crayon à papier avant de repasser : maintenant je m'en tamponne l'oreille avec une babouche !

Quand j'ai commencé mon Bujo, je n'avais pas encore le réflexe de l'utiliser pour absolument tout. Maintenant ça va mieux. Dès que j'ai besoin de noter / lister un truc, ça finit dedans ! Après tout, c'est à ça que servent les collections, à avoir toutes ses notes au même endroit. Et comme l'index permet de retrouver facilement ses pages, ce n'est pas grave si au milieu des entrées quotidiennes on retrouve une liste de fringues ou un  morceau de journal intime.

Le mot de la fin

Je suis contente de m'être lancée dans le bujo. J'aime ce carnet qui évolue avec moi, qui retrace les souvenirs de ma vie jour après jour, me fera sûrement sourire dans 20 ans. J'aime tester des choses et les virer après parce que " en fait c'était nul et moche ". J'aime passer du temps sur la déco comme écrire à la hâte 5 minutes avant d'aller me coucher. J'aime pouvoir organiser mon carnet comme je veux, que rien ne soit limité. J'aime aussi toute cette flexibilité que cet agenda apporte. Et enfin, j'aime être mieux organisée et me donner des objectifs à court terme. Le fait de cocher une case à la fin de la journée, même si c'était " faire ma vaisselle ", est super gratifiant pour le moral et j'ai moins la sensation que celle-ci était inutile ou que je n'ai rien fait à part glander.
Pour moi, le Bullet Journal, plus qu'une nouvelle méthode d'organisation, c'est aussi ma thérapie de bonne humeur et de créations de projets. Ca me fait du bien, et tant que ce sera le cas, je continuerai !

Que pensez-vous de mes mises en pages ?
Êtes-vous plutôt décoratif ou minimaliste ?

Love, 
Rin

Opinions

  1. Je pense que ces carnets te feront d'excellents souvenirs d'ici quelques années. En règle général, je suis plutôt mimimaliste. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui totalement ! Ca rappellera le bon vieux temps !
      Mais le minimaliste me plaît bien pour le moment, donc je pense rester ainsi :)

      Supprimer
  2. Super ton bujo ! :) J'en ai un depuis avril et j'adore ! J'aime tout ce qui est illustration mais je suis pas une pro du tout ! Je fais le minimum. J'aimerai m'acheter des feutres pour faire des choses plus jolies mais je ne sais pas trop lesquels, je n'ai pas envie que ça traverse la page...
    Xoxo, Célestine
    http://mynameiscelestine.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment :)
      Ah bah les illu c'est pas nécessaire, je les fais parce que j'aime bien ça ça me permet de renouer avec le dessin :)
      Tu utilises quel matériel ? Avec le Leuchtturm, mes Stabilo ne traversent pas. On voit légèrement l'écriture sur la page de dos mais ça ne traverse pas :)

      Supprimer
  3. Bel article ! J'adore ton bullet jornal, ça m'a donné envie d'en commencer un :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ?? :) Merci ça me fait super plaisir de lire ça ! :)

      Supprimer