6 mai 2017

Etudier à distance

Etudier à distance
Helloow' les amis ! Comment allez-vous ?

Pour ma part je n'ai pas eu une semaine des plus agréables. J'ai subi une greffe gingivale (prélèvement d'un morceau de gencive du palais pour le greffer sous une dent), et franchement j'ai bien douillé depuis. Vous savez les douleurs insupportables qui vous empêchent de dormir, vous réveillent la nuit quand vous avez réussi à dormir, vous filent des migraines et vous coupent tout envie d'absolument tout (y compris la rédaction du mémoire) ? Ajoutez à cela une réaction imprévue à la codéine censée me soulager car je suis asthmatique (ça a failli finir aux urgences cette affaire), et vous avez un aperçu de ma semaine. Cool non ?
Mais vous savez quoi ? Aujourd'hui on va parler études. Je vous vois venir, c'est un thème barbant, mais je veux surtout vous parler d'un sujet précis qui pourrait être utile à certain(e)s ! :)

Cet article a été rédigé pour le challenge d'écriture hebdo du Café des blogueuses ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas participé. Et comme d'habitude, je vous partage trois blogs que j'aime bien lire :)

CaprieuZe - Un blog plein de piquant, comme le signale le slogan, avec plein d'astuces sympa pour le blogging !
Pauline Perrier - Le blog d'une amie et écrivain, dont je lis actuellement le roman et dont les articles sont toujours intéressants et pleins de bonnes réflexions !
Julinfinity - Parce que c'est la blogueuse qui m'a motivée à me lancer dans plein de projets, qu'en ce moment sa vie n'est pas toute rose et que son univers est juste adorable !

▲ LES ETUDES A DISTANCE

Les études à distance, c'est quand tu es inscrit à l'université (ou à un organisme comme le CNED, le centre national d'enseignement à distance) mais que tu ne vas pas en cours. Du coup, les professeurs t'envoient des PDF de cours en ligne, te donnent des activités à rendre avec des délais, et tu as des tas de dossiers à rendre. Parfois tout n'est pas à distance et tu dois quand même te pointer à la fac pour passer tes examens de fin d'année. Alors, pour ou contre ?



1/ Pourquoi étudier à distance ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles on choisit cette voie d'études : on est malade et on ne peut pas se déplacer à la fac, on travaille à côté et c'est difficile de gérer les deux, on a une famille et donc pas le temps d'aller à la fac, on vit à l'étranger ...
Les miennes sont multiples, à commencer par la phobie scolaire. Je n'ai jamais été une grande fan de l'école, et des incidents plutôt graves sont survenus au collège, puis au lycée et à la fac, et je ne m'en suis jamais remise. L'école a toujours été une source de problèmes pour moi et j'ai fini par développer une sorte de phobie scolaire où l'idée d'aller en cours me rendait malade. Du coup toutes les excuses étaient bonnes pour sécher. Le pire a été à mon retour du Japon où j'ai cumulé cette phobie à une dépression post-retour. Bref.

Une autre raison était que je souhaitais faire mes stages de master à l'étranger, notamment au Japon. Et qui dit Japon dit opportunités bouchées car tout le monde se marche dessus pour être prof de français (parce que oui je suis future prof) là-bas. Il me fallait donc être flexible au possible sur mes dates et rien de tel que les études à distance pour être free.
J'avais commencé l'expérience de la distance avec une dérogation pour ma L1 de Sciences du Langages car je bossais en restauration tout en suivant un diplôme universitaire et j'étais en train de péter les plombs. Sans surprise, je n'ai pas mis les pieds en cours et donc pas obtenu ces derniers pour réviser : j'ai foiré mon semestre. Mais la distance c'est différent, c'est calculé pour les gens qui ne peuvent pas venir à la fac alors que la dérogation, c'est à toi de te débrouiller pour les cours.


Tu peux travailler depuis n'importe où, sans rire !

2/ Avantages de la distance

Tu ne te farcis pas des profs qui détestent leur métier à longueur de journée et qui lisent des Powerpoint vides de sens et d'intérêt. Tu n'as pas à supporter des camarades de classe que tu détestes parce qu'ils ne te parlent que pour te piquer tes fiches et avoir une meilleure note que toi aux exams (oui, ceci est du vécu). Tu peux adapter tes heures de travail et de révisions à ton emploi du temps, si tu bosses, que tu as une activité à côté, que tu as des rdv médicaux fréquents, que tu bouges beaucoup etc. Tu peux voyager et étudier à l'autre bout du monde, tant que t'as un ordinateur et une connexion Internet décente. Tu peux faire la grasse mat' le matin (oui c'est essentiel pour une feignasse comme moi qui ne suis pas matinale) et te coucher tard le soir sans (trop) culpabiliser. Tu peux avancer à ton rythme (toi aussi tu as déjà vécu ce moment frustrant où tu as compris le cours, les exos et que tu t'ennuies ferme parce qu'untel est à la ramasse ?). Tu peux bosser en musique alors qu'en amphi c'est impensable. Tu peux faire des pauses quand tu veux. Tu peux bosser la nuit si ça te chante et dormir la journée. En gros tu fais un peu ce que tu veux, tranquille chez toi. Tu peux aussi bosser dans un café, chez des amis, chez tes parents, dans le train, dans l'avion, je ne sais pas. Tu es en somme très libre et flexible. Fini les " je dois être absent à ce cours car j'ai un rdv médical, car j'ai la conduite ", non, là tu fais ce que tu veux. Et c'est cool !


Ca c'est moi tous les jours, à la recherche de la motivation

3/ Inconvénients bien frustrants

Parce que s'il n'y avait que des avantages on ferait tout ça, sans se mentir. Tu es facilement démotivé(e). Tu procrastines encore plus que d'habitude en te disant " oh ça va on est en octobre l'examen c'est en juin, à l'aise ! ". Ben tiens parlons-en des examens. Tu passes TOUS tes examens (des deux semestres) en même temps. Si ta fac n'organise pas les examens en ligne, tu dois t'y pointer (pensée pour ma Juju qui vit aux USA et doit se ramener à Montpellier un mois pour les examens ...). Tu te sens un peu seul(e) quand même, pour peu que tes potes étudient autre chose que toi. Tu n'as pas le relationnel direct avec un prof, et tu rages parce qu'il s'en fout des étudiants à distance et qu'il met trois plombes à répondre à tes mails, quand il y répond. Car oui, sachez que les enseignants privilégient toujours leurs cours en présentiel, parce que le distanciel, c'est de la merde ! Tu es livré(e) à toi-même, et pour peu que tu ne sois pas organisé (comme moi quoi), tu te retrouves avec tout sur le dos en avril alors que tu as chômé d'octobre à mars. Tu n'as plus de transition entre ton lieu d'études et de détente (la maison) et tu commences à culpabiliser quand tu regardes une bonne série avec un chocolat chaud sous la couette au lieu de finir un dossier, alors que tu n'aurais pas autant bossé en une seule journée à la fac. Comme tu n'as pas d'emploi du temps fixe, t'as tout le temps envie de sortir te balader, voir des gens, bref, te trouver des excuses pour faire autre chose. Tu ne rencontres personne. Tu passais déjà un max de temps sur ton ordi à glander, maintenant tu multiplies ce temps avec les cours, et du coup tu te détruis les yeux. Puis t'as envie de tout abandonner.



4/ Mon expérience

Pour ma part, après avoir fait deux ans d'études à distance (tout mon master), je ne pourrais pas vous recommander cette méthode à 100%. Alors oui c'est sûr que ça a un aspect super pratique quand même, surtout si vous avez la bougeote comme moi et que les destinations de vos rêves ne sont pas à la frontière de la France. J'avais vraiment pour ambition de faire mes deux stages au Japon et de bosser là-bas quand je me suis lancée (j'étais encore dans ma lubie : ma vie est au Japon), et la distance s'était imposée comme une évidence. Je ne regrette absolument pas ce choix, puisque je l'ai réitéré cette année pour partir aux Pays-Bas, mais je dois admettre qu'il y a eu de nombreux moments où j'ai voulu tout arrêter, et sans le soutien de mon entourage et un bon coup de pied aux fesses de moi à moi, je l'aurais sans doute fait. C'est difficile, c'est intense, ça peut te péter le moral, tu vis mal le fait que tes amis ne peuvent pas te voir si facilement car ils ont beaucoup de cours à la fac, tu reportes tout au lendemain, tu te laisses submerger ... Et puis franchement, se manger des PDF indigestes même pas résumés à longueur de journée, rédiger des rapports super pro' qui seront à peine survolés pour te prendre une note pourrie, c'est décourageant. Je pense que pour faire des études à distance, il faut avoir un mental en acier (ce que je n'ai pas), et un soutien de son entourage infaillible (ce que je n'avais pas tout le temps). Il faut des gens qui vous comprennent et soient derrière vous à vous hurler de ne pas lâcher.

Malgré tous ces points négatifs (mais ça c'est surtout lié au fait que je n'aime pas les études en général, je sature de mes 7 ans de fac, j'ai envie d'avancer, et je n'ai pas l'impression de réellement m'instruire à la fac), il y a aussi du bon. J'ai pu voyager là où j'en avais envie, découvrir d'autres cultures, rencontrer des gens que je n'aurais jamais vus autrement, j'ai retrouvé un peu de vie sociale, réappris à prendre du temps pour moi, appris à m'organiser (juste un tout petit peu ahaha), pris du recul sur ma vie, fait des expériences de vie différentes de la fac, pris une énorme bouffée d'air frais. Psychologiquement parlant, ça m'a beaucoup aidé, car quand tu as la peur au ventre à l'idée d'aller en cours, c'est que ça ne va plus. J'ai frôlé le burn-out plusieurs fois, mais comme j'avais déjà pété les plombs un an avant, j'ai réussi à me contrôler je pense. Il y a des jours où j'ai pleuré en me disant que je n'y arriverais pas, et d'autres où je me disais " c'est quand même bien de choisir son rythme de travail quotidien ! " Bref, à vous de peser le pour et le contre et de prendre une décision que vous ne regretterez pas.




5/ Conseils

Avant de t'embarquer dans des études à distance, pose-toi les bonnes questions. Es-tu capable de t'auto-réguler dans le travail ? Es-tu capable de te poser des limites ? Peux-tu respecter les délais ? Peux-tu supporter la solitude de bosser tout seul chez toi ? Pourquoi veux-tu faire des études à distance ?

Et quand bien même tu te déciderais à franchir le pas, voici ce que je te conseille (c'est du vécu !) :
- Organise-toi bien, fais des plannings (je ne l'ai pas toujours fait et je m'en mords les doigts)
- Evite de remettre au lendemain sauf si tu n'as pas le choix, pour ne pas passer ton temps à culpabiliser de ne pas avoir " assez " travaillé (là avec l'opération j'ai pris un max de retard et je l'ai super mal vécu, à pleurer comme un bébé dans mon lit à me dire que j'allais me planter à deux mois de la fin)
- Ne néglige aucun créneau ! Même si tu n'as qu'une heure à accorder dans une journée, ne te dis pas " boarf, une heure je ferai rien autant le faire demain ", non ! Fais-le quand même, franchement c'est tout ça de pris !
- Donne-toi du temps pour toi. Ce n'est pas parce que tu bosses seul chez toi que tu dois en faire trop. Tu as le droit de passer une journée ou deux sans rien faire à condition que tu t'y remettes après. Tu as le droit de faire des pauses, d'aller prendre l'air et de reprendre après.
- N'attends pas le dernier moment pour t'y mettre. On pense à tort que comme tous les exams sont en Juin, on est large, et qu'on peut commencer à bosser en novembre-décembre mais non, ça arrive plus vite que prévu, et surtout en master, la masse de travail est immense !
- Vois du monde. C'est tout con mais, comme tu ne vois plus les gens de la fac, tu deviens un peu un ermite, et si tu ne veux pas devenir asocial, autorise-toi des sorties entre amis.
- Essaie d'avoir un rythme régulier. Certes c'est tentant de se dire qu'on peut sortir tous les soirs, qu'on peut glander une matinée puis bosser et re glander le soir, et faire autrement le lendemain, mais se trouver un rythme aide à progresser. Par exemple j'ai tendance à bosser de 14h à 18h, et quand je n'ai pas pu respecter ce créneau, je me force à bosser le soir ou le matin.
- Fais-toi confiance ! Tu auras des moments de doute, tu vas te sentir nul, mais tu ne l'es pas !
- Communique avec les autres gens du master. Même si c'est par Internet, c'est super important. Vous pourrez échanger vos idées, lire et faire lire les dossiers des uns des autres, vous rassurer (parce que vous êtes autant dans la mouise les uns que les autres niveau délai XD).

Et toi, as-tu déjà étudié à distance ? 
Si oui, tu le recommanderais ou non ?
Et si non, aimerais-tu tenter l'expérience ?
Dis-moi tout ! 

Love, 
Rin

Opinions

  1. Tiens je ne connaissais pas du tout ce fonctionnement. Je connaissais Erasmus et tout mais je ne savais pas que tu pouvais faire ça même en vivant en France. Enfin le CNED oui mais je n'ai jamais pensé qu'on pouvait le faire à la FAC ! C'est trop génial. Ca me donne envie de faire ça en parallèle de mon travail plus tard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'ai connu l'existence du système il y a deux-trois ans, juste avant le Master en fait, par une amie qui avait fait ça parce qu'elle vivait au Japon. Mais du coup c'est assez fréquent dans les master où tu dois faire des stages longs et à l'étranger car tu n'as pas vraiment besoin d'être à la fac. C'est super pratique franchement surtout quand tu as une activité pro à côté ! :) Mais bon faut s'accrocher car c'est dur, là je douille sur mon mémoire parce que je suis plus sur mon blog qu'autre chose =P

      Supprimer
    2. C'est clair que ce doit être génial de s'organiser comme on veut, mais il faut avoir une sacrée force de caractère pour ne pas procrastiner tout le temps. C'est un très beau parcours :)
      Et merci pour la mention en début d'article ;)

      Supprimer
    3. C'est ça, autant d'avantages que d'inconvénients, comme pour tout ! Mais c'est très gratifiant de se dire qu'on a achevé nos études avec autant d'autonomie. J'étais fière d'avoir validé mon M1 avec mention alors que j'avais procrastiné une partie de l'année avant d'être submergée de boulot au stage, et que je pensais échouer !
      Merci beaucoup :) Le tien aussi est plutôt pas mal, j'aurais pas fait mieux! ;)
      Avec plaisir, j'aime lire ton blog, j'apprends plein de choses ! Et merci pour la tienne aussi !

      Supprimer
  2. Je suis étudiante à distance aussi (Sorbonne Nouvelle), mais je pense que m'y suis mise trop tard. J'ai trop attendu du coup j'ai du mal a m'organiser avec ma vie actuelle et à travailler correctement. Alors qu'en enchainant après l’obtention de mon bac où j'étais encore chez papa maman, aurait été plus bénéfique. Mais en tout cas j'adore le principe et je pense que je serai capable de faire n'importe quel cursus juste parce que j'aime apprendre sans forcément devoir subir ce que je détestais au lycée. Je trouve aussi que l'entourage ne se rend pas compte du travaille que cela demande, le nombre de fois où on m'invitais à sortir alors que j'étais en plein examens et qu'ils me disaient "mais t'es à distante ! Oui et ?". Enfin bon ! Merci pour ton article c'était agréable de te lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compatis, c'est difficile de s'y mettre quand on ne va pas en cours, on se sent tout le temps en vacances ! C'est un coup à prendre, j'avais eu du mal à démarrer en M1, pour te dire j'étais même partie au Canada en septembre (bon mon excuse, les cours commençaient en octobre ahaha).
      Après une fois qu'on s'y met et qu'on se motive un peu on peut s'en sortir, en M1 j'ai ramé d'octobre à décembre, j'avais un bon rythme au début puis j'ai lâché l'affaire, je suis partie en stage au Japon en janvier et là impossible de bosser à côté sans passer des nuits blanches, j'ai rebossé à fond en avril en rentrant et j'ai eu tous mes examens :)
      Mais oui, les gens ne réalisent pas la masse de travail que ça représente :(
      Avec plaisir alors !! :)

      Supprimer
  3. Quel super article bien écrit ! J'ai aussi participer au défi d'écriture ce week-end.
    J'ai voulu étudier à distance au début de mes études, cependant je n'ai jamais trouvé la possibilité de le faire en Belgique, je ne sais pas si ça n'existe pas ou si j'ai mal cherché, mais du coup j'ai du m'adapter à un cursus "classique".

    P.S : j'aime beaucoup ton bog et ta fraicheur dans l'écriture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ça me fait trop plaisir ! Ah oui ? Je vais passer voir alors :)
      Ah mince, j'avoue que pour la Belgique je ne sais pas si ça existe :( C'est un peu frustrant du coup ....

      PS : merci beaucoup je suis vraiment super contente d'avoir des retours positifs comme ça, ça m'encourage à continuer :)

      Supprimer
  4. Ton article est très intéressant ! Je suis vraiment d'accord avec toi avec les points avantageux et les inconvénients d'étudier à distance.
    Pour ma part, ça m'intéresserait bien mais j'ai peur que ça soit moins bien reconnu ! Bien sûr il y a des formations à distance bien reconnu ,mais malheureusement pas toutes ou en tout cas celle qui m'intéresse. Donc je suis assez mitigée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! C'est dur de peser le pour et le contre, j'avoue que deux ans de Master à distance j'ai pris des risques, mais ça m'a permis de voir autre chose !
      Je ne pense pas que ce soit plus ou moins reconnu les études à distance, après c'est vrai que dans mon domaine (le FLE), c'est recommandé d'avoir de l'expérience à l'étranger d'où l'aménagement d'études à distance par beaucoup de facs afin de faciliter la mobilité étudiante. Après les contenus étudiés sont les mêmes, je ne pense pas que ça ait moins de valeur du coup, et tu n'es pas obligée de le préciser sur le CV :)
      Qu'est-ce qui t'intéresse toi ? :)

      Supprimer
  5. Personnellement, je ne pourrais pas étudier à distance à cause de la solitude! Voir des amis, des potes, c'est la seule chose qui me motive en cours! Enfin bref, pour avoir les études parfaites, il faudrait étudier à distance mais entre potes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce n'est pas simple ! Mais ça ne t'empêche pas de voir tes potes quand même :) Tu es plus flexible pour ça ! :) Mais c'est sûr que d'avoir des amis qui font les mêmes études que toi c'est mille fois plus motivant ! Moi j'ai sympathisé avec une fille du master et ça m'a donné un coup de boost quand ça n'allait plus !

      Supprimer
  6. Je ne pense pas que ça existe en Belgique... Sinon ça me plairait de reprendre des études à distance... Tout en travaillant... Mais ça fait peut être beaucoup à gérer... Famille, boulot, étude...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que semblait faire remarquer Joy (Joy Outside) un peu au-dessus, j'avoue ne m'être penchée que sur la situation en France ^^ C'est dommage quand même ! Mais après rien n'empêche que tu t'inscrives dans une école française je pense ?
      Boulot / études ça se fait, avec la famille je sais que des gens y parviennent mais je pense qu'il faut un mental d'acier pour ça !

      Supprimer
  7. Coucou,
    Pour ma part, je préfère 1000 fois les cours en présentiel surtout qu'à la fac (la mienne du moins), tu sèches si tu veux (sauf les TD, ok^^). Du coup j'avais trouvé ça super et efficace car j'avais viré ce que je savais déjà ou ce qui ne m'était pas utile pour les partiels. Puis ce qui a fait la différence pour moi c'est de pouvoir bosser avec d'autres étudiants, "en vrai", pas à distance, ça permet de s'aider et de progresser. J'ai testé aussi la distance (une petite année) et je m'en suis sortie mais j'ai trouvé ça moins efficace parce que même avec des dates fixes pour rendre mes devoirs je me disais souvent "ça va, t'as le temps", puis finalement la date fatidique se rapproche et ça craint ! Alors qu'à la fac, on en parlait ensemble, en cours, avec les profs, entre étudiants et du coup j'avançais la réflexion dans ma tête. Mais la distance peut convenir je pense, à condition d'avoir un peu d'organisation et de motivation :)
    Merci pour ce chouette article, des bisous à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis, le présentiel a l'avantage d'être rassurant et de permettre une certaine régularité qu'il est plus difficile d'adopter lorsqu'on est à distance ! Après je sais que ça m'a été bénéfique car je ne supportais plus le contact avec les gends de la fac. Peut-être as-tu eu de meilleures expériences que moi, et du coup ça t'a confortée :)
      Merci pour ton retour, et bisous !

      Supprimer
  8. Merci pour ces infos. Je me suis inscrite en licence d'histoire à distance pour la rentrée de septembre. Le choix des études à distance est surtout du au fait qu'en BTS les profs m'ont dégoutté des cours et que j'ai un CDI que je ne veux pas perdre (surtout de nos jours lol)
    Je redoute un peu le côté démotivation rapide pour se mettre au boulot mais c'est une filière que j'aime alors ... On verra. Tes conseils me seront utiles! (http://lejournaldelaurore.wordpress.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! :)
      (La prochaine fois n'hésite pas à mettre un pseudo avec le lien de ton blog c'est plus convivial ♥)

      De rien avec plaisir !
      Je pense qu'en licence déjà la charge de travail sera moins dense. Au pire si tu as des doutes, n'hésite pas à m'envoyer un mail (voir sidebar) après ta rentrée si tu veux échanger autour des études à distance, je répondrai avec plaisir :)
      Mais tu as fait un bon choix si ça te convient, c'est bien de faire un break avec les profs quand on sature, et pour le CDI je comprends TELLEMENT ! x)
      Déjà si tu planifies bien dès le début ça t'aidera :)

      Supprimer
  9. Salut ma belle !
    Merci de ton article car figure toi que l'année prochaine peut être que je vais étudier à distance juste pour passer un bout du DCG (c'est de la compta haha) car je voudrais faire une année sabbatique en même temps mais bon l'association avec qui je dois faire mon service civique ne répond pas encore donc bon...
    J'attends une réponse mais s'il ne m'en donne pas après mes résultats de partiels je les appelle et leur demande une réponse claire et après si c'est non je m'inscris en Master bref ma vie est intéressante haha.

    En tout cas tu es courageuse car faire cela pendant 2 ans ça doit être dure il faut vraiment prendre sur soi, être motivée et indépendante je pense aussi !
    Tu es courageuse !
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut toi :)
      Avec plaisir !! Oui j'ai cru comprendre pour l'année sabbatique, tu parlais d'aller aux Etats-Unis non ?
      Pour ce qui est de l'asso je te conseille de les relancer si ça fait un moment qu'ils ne te répondent pas, parfois ils ont besoin d'un coup de pied aux fesses ahaha !
      Master en droit du coup ?

      Merci beaucoup, oui on peut dire que j'ai été courageuse et oui c'était dur ça je ne peux pas le nier, c'est vraiment pas les années les plus cool de ma vie x) Mais bon avec un peu de coups de pieds aux fesses et le soutien de ton entourage généralement tu t'accroches x) et quand comme moi tu en as ras le bol des études et que tu veux vite bosser c'est une carotte suffisante pour me motiver à avancer !
      N'hésite pas à venir me parler d'ici la rentrée si tu choisis la distance et que tu veux qu'on en parle (ou qu'on parle d'autre chose tout court ^^)
      Bisous♥

      Supprimer
  10. Ton article était super intéressant à lire même si je ne suis pas concernée car j'ai terminé mes études et que je suis restée dans un cursus classique. Enfin c'était un cursus classique mais dans une filière qui demande une grosse organisation pour les mêmes raisons que tu as cité, c'était bien souvent des rendus qui avaient lieu plusieurs semaines, voire des mois après... Alors forcément beaucoup les faisait au dernier moment.
    Il faut savoir se motiver, s'organiser. Il y a du positif et du négatif mais c'est un peu comme tout finalement.
    En tout cas j'espère que tu as pu te rétablir depuis ton opération même si j'arrive 3 plombes après et encore bon courage pour ton mémoire.
    Gros bisous. Shannon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ça me fait super plaisir de lire ça !
      C'est vrai que quel que soit le type d'études au final, on doit s'accrocher, s'organiser et se motiver ....
      Oui je suis bien rétablie, ouf ! Et le mémoire je vois le bout, merci ! :)

      Supprimer
  11. Hello ma belle ! Je trouve ton article hyper intéressant, notamment la partie où tu évoques ton expérience et ton ressenti. Je te comprends sur certains points, car j'ai beaucoup de mal à travailler au sein d'un milieu scolaire. Chez moi, je suis vraiment structuré et j'avance à mon rythme, alors qu'à l'école j'ai l'impression de perdre mon temps à écouter parler un prof (qui lit son ppt les 3/4 du temps). Bref ! Je n'ai pas fait d'étude à distance, mais passé le bac, je n'ai pas souvent mis les pieds à l'école et ça ne m'a pas empêcher d'avoir mes examens. Comme tu le dis, c'est une question de mental et d'organisation. Après ça n'a rien à voir avec l'étude à distance, mais c'est un point que je conçois.
    En tout cas, merci de ce partage, j'ai beaucoup aimé te lire.
    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello :) Oh, merci beaucoup, ton compliment me va droit au coeur !
      Je suis totalement d'accord avec toi, je suis quelqu'un qui avance à son rythme, autant parfois je peux mettre 5h à me motiver à faire un truc qui m'aurait pris 20 min mais je ne peux m'en prendre qu'à moi-même car je suis seule, alors qu'en classe quand on me retarde si j'ai fini j'ai l'impression de perdre mon temps. Le ppt du prof, le grand classique x)
      C'est ça, à la fac on n'est pas trop regardant de ta présence alors à toi de te gérer, tant que les résultats sont là à la fin.
      Etudes à distance ou non, il faut beaucoup de mental pour mener à bien ses études, car même en présentiel on peut se démotiver si le prof ne nous met pas à l'aise ou qu'on ne comprend rien ...

      Merci beaucoup !
      A bientôt =)
      Rin

      Supprimer